Comment conduire sous la pluie ?

Il pleut des cordes, mais vous devriez toujours sortir faire des courses ou aller au travail. Sachez que votre voiture ne craint pas l’eau, surtout si vous avez de bons pneus. Seulement, il y aura quelques précautions à prendre pour que la conduite ne devienne pas dangereuse.

Respecter la vitesse de sécurité pour rouler sous la pluie

Le respect de la vitesse maximale pour conduire sous la pluie reste la première des précautions. En effet, l’eau rallongera la distance à laquelle votre voiture s’arrêtera en cas de freinage d’urgence. Sur route, il serait préférable de ne pas dépasser les 80 km/h. Si vous roulez sur une voie rapide bien dégagée, restez en dessous de 100 km/h. Pour ceux qui prennent l’autoroute par temps pluvieux, la vitesse maximale autorisée sera de 110 km. Gardez une bonne distance de sécurité.

Conduire avec une bonne visibilité grâce aux feux

Outre un freinage difficile, la visibilité va également rendre plus difficile la conduite sous la pluie. Pour pouvoir voir suffisamment loin devant vous, allumez les phares pendant tout le trajet. Par courtoisie, passez aux codes au moment de croiser un autre automobiliste. Si vous conduisez hors d’une agglomération, ce sera une occasion d’allumer les antibrouillards. Attention, l’usage abusif de ces puissants feux de sécurité vous expose à une amende d’au moins 90 euros.

Rouler prudemment pour ne pas faire d’aquaplaning

L’aquaplaning est un phénomène courant lorsqu’un véhicule roule sur une piste mouillée. Concrètement, il y aura tellement d’eau que les stries des pneus n’arrivent plus à la dégager pour rester en contact avec le bitume. Ainsi, les roues flottent comme un coussin d’air à la surface du liquide. Afin d’éviter ce phénomène dangereux, il est préférable de rouler assez doucement. En plus de donner plus de tenue de route, cette attitude vous évite d’éclabousser tout ce qui se trouve sur votre passage.

Services & conseils

Laisser un commentaire

Comment
Name*
Mail*
Website*